Hommages à nos ancêtres Jean Houymet et Renée Gagnon, Parc-des-Ancêtres - Sainte-Famille, Île d'Orléans

par Francine Ouimet-Goetz

VO20070901

VR20171019

Situé juste à côté de la Maison de nos Aïeux, le Parc-des-Ancêtres est l’un des seuls espaces verts de l’Île d’Orléans qui est entièrement accessible au grand public. C’est à la fois un lieu de rassemblement pour la communauté de Sainte-Famille et les insulaires, de célébration pour les descendants des quelque 300 familles souches de l’Île d’Orléans et d’accueil pour les centaines de milliers de touristes qui visitent l’île chaque année. Une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent, sur la Côte de Beaupré et les Laurentides récompense les visiteurs.

 

La Fondation François-Lamy souhaitait léguer aux générations futures un espace collectif, écologique et durable en mettant à la disposition du public plusieurs outils de référence sur les quelque 300 familles souches qui ont bâti l’Île d’Orléans. L’ancien presbytère reconverti en centre d’interprétation (la Maison de nos Aïeux) renferme différents outils de référence sur les quelques 300 familles souches qui ont fondé l’île d’Orléans.

Source : http://fr.canoe.ca/voyages/galerie_photo/20151230155858_tourismegenealogique/006.jpg?ts=20151230160408

  

 

Dans ce parc situé entre l’ancien presbytère et l’escarpement, un espace vert est réservé où une les familles souches peuvent placer une plaque en hommage à leur ancêtre. Chacune de ces plaques mesurant 24 x 24 cm, est placée près d’une roche.

 

Un monument situé au centre du parc présente quatre plaques commémoratives où les noms de 272 pionniers de l’Île d’Orléans et de leur épouse.

Source : https://s3-media3.fl.yelpcdn.com/bphoto/BkHCxVuB38nZifa0Ohn3RA/o.jpg

Après avoir visité l’endroit en juillet 2007, les membres du conseil d’administration de l’Association ont décidé de faire installer une plaque en hommage à Jean Houymet et Renée Gagnon.

Source : Denis Ouimet

 

Le dévoilement officiel de cette plaque installée à l’automne 2007 a eu lieu le samedi 23 août 2008 à 11h où cinquante personnes étaient présentes. Madame Annie Latour, représentante de la Fondation François-Lamy a livré une courte allocution pour souligner l’événement et Monsieur Richard Ouimet, le président de l’Association, a poursuivi en rendant hommage à notre ancêtre tout en soulignant les démarches qui ont mené à cette belle réalisation.  

Le dévoilement de la plaque sur la terre de l'ancêtre au 2209, chemin Royal, Sainte-Famille, Île d'Orléans

Par Denis Ouimet

VO20110101

VR20171021

La plaque en bronze avait été présentée à une quarantaine de membres au Parc-des-Ancêtres situé derrière l’ancien presbytère de la paroisse Sainte-Famille le dimanche 14 juin 2009. Or, elle était sur un trépied en bois et les membres du conseil d’administration visaient pour une installation définitive sur la terre de l’ancêtre.

De gauche à droite, Fernand Ouimet et Denis Ouimet.

 

Le dimanche 3 octobre 2010, à l’occasion d’une activité de l’Association à l’Île d’Orléans, dont le but était de souligner le 350e anniversaire de mariage de Jean Houymet et de Renée Gagnon, avait lieu le dévoilement officiel de la plaque commémorative sur la terre de l’ancêtre.

Groupe présent pour le dévoilement officiel de la plaque en bronze sur la terre ancestrale.

(le fond du stationnement de Laval Gagnon situé au 2208, chemin Royal à Sainte-Famille, Île d’Orléans).

 

Allocution de Denis Ouimet préparée pour le dévoilement

 

Qui n’a jamais ressenti de fierté familiale ou de moments nostalgiques lors de voyage à l’île d’Orléans ? C’est probablement le cas pour plusieurs parmi vous. Quant à moi, les magnifiques demeures ancestrales de l’île, entourées de majestueux massifs floraux, m’ont toujours amené à imaginer la vie de nos ancêtres. Dès 1984, mes petits pèlerinages annuels me ramenaient chaque fois dans un passé évoquant une vie simple, paisible et parsemés de petits bonheurs. Combiné aux Fêtes de la Nouvelle-France, le décor historique de la vieille ville de Québec et l’émergence des associations de familles ont alors fait germer l’idée de fonder une association de famille.

 

En 1989, un groupe de personnes se réunissait pour fonder l’Association. Dès lors, parmi les buts que nous nous étions fixés, celui d’ériger un monument ou une plaque en bronze pour commémorer le passage de notre ancêtre Jean Houymet et de son épouse Renée Gagnon devenait réalité. Ainsi pensait-on, les passants, les familles Ouimet et leurs descendants pourraient mettre les pieds sur la terre ancestrale et rendre hommage à une famille pionnière.

 

En 1995, le texte composé pour la plaque était déjà rédigé, mais nous devions d’abord trouver le financement nécessaire et compléter les recherches nous assurant de la localisation exacte de la terre ancestrale. Malgré nos bonnes intentions et d’autres priorités, la réalisation de ce projet, qui exigeait du temps et des efforts de nos bénévoles, a dû être reportée. Par contre, les recherches historiques étaient déjà entamées afin d’établir la chaîne de titre afin de délimiter l’emplacement exact de la terre ancestrale. Au fil des ans, plusieurs allers-retours à Québec et à l’île d’Orléans furent effectués par Richard (1), Yvon (2) et moi-même pour recueillir les renseignements nécessaires. Les visites aux archives, au bureau d’enregistrement et chez Monsieur Plumpton se succédèrent.

 

En 2007, quelques mois avant les célébrations du 400e anniversaire de Québec, les membres du comité se rallièrent au projet du Parc-des-Ancêtres situé à l’arrière de l’ancien presbytère de la paroisse Sainte-Famille de l’Île d’Orléans. Les plaques commémoratives ornant les belles pierres immortalisant le nom des familles fondatrices de la paroisse. Pour les membres du comité de l’Association, cette réalisation constituait l’étape précédant la création d’un monument commémoratif sur la terre ancestrale.

 

En plus des difficultés rencontrées pour établir la chaîne de titres, nous nous sommes butés au bornage des terres qui nous empêchait de découvrir l’emplacement exact de la terre ancestrale. Richard et Yvon ont tout de même réussi à démêler ce fabuleux casse-tête en analysant toutes les transactions foncières. Nous avions pensé initialement que la plaque en bronze serait installée aux abords de la magnifique demeure ancestrale de Monsieur Arthur Plumpton et de Madame Nicole Simard mais la proximité du chemin Royal nous a obligés à trouver un autre emplacement. L’an dernier, Monsieur Laval Gagnon a gracieusement accepté notre projet d’installer sur sa terre, notre plaque encastrée sur la façade d’une belle roche (3). Nous étions à la veille de réaliser ce projet de longue date.

 

Les autres obstacles étaient de trouver le financement nécessaire pour la fabrication de la plaque, le fabricant de ladite plaque, la roche en question qui servirait de support, quelqu’un pour la transporter et enfin la personne qui procéderait à son installation. Le financement a été en partie assuré par une levée de fonds spéciale auprès des membres de l’Association et les efforts de notre trésorière Madame Francine Ouimet-Goetz. C’est la firme Pontbriand de Québec qui a obtenu le contrat de fabrication et d’installation de la plaque. Pour ce qui est de la roche, elle provient de la terre de Monsieur Gaétan Ouimet de Havelock et fut transportée jusqu’à l’île d’Orléans par Monsieur Pierre Boulanger, le gendre de Monsieur Richard Ouimet.

 

Au début du mois de juillet 2010, en compagnie de Monsieur Jacques Ouimet (4) de Mascouche, je prenais déjà les premières photos de cette belle réalisation. Ce fut un moment de très grande fierté puisque nous caressions l’idée d’une plaque commémorative sur la terre ancestrale depuis presque vingt ans.

 

Grâce aux efforts de nombreuses personnes, nous avons pu réaliser ce projet qui nous tenait tant à cœur. Nous aimerions remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont contribué à cette belle aventure et pour le temps qu’ils y ont consacré. Nous aimerions également remercier tout particulièrement Monsieur Laval Gagnon, qui a bien a bien voulu accepter que cette plaque soit installée sur sa propriété pour ainsi concrétiser un de nos plus beaux rêves.

Aujourd’hui, nous pouvons fièrement dévoiler officiellement cette plaque, 350 ans après le mariage de Jean Houymet et de Renée Gagnon.      

 

(1) Richard Ouimet, membre # 24, a été président de 2005 à 2009 et membre de plusieurs conseils d’administration de l’Association

(2) Yvon Ouimet, membre # 1, a été président fondateur et membre de plusieurs conseils d’administration de l’Association

(3) la roche provient de la terre de Monsieur Gaétan Ouimet, membre # 209, où se trouve la Cabane à Sucre L’Hermine (212, rang Saint-Charles à Havelock près de Saint-Chrysostome, Québec)

(4) Jacques Ouimet, membre # 247